IFERISS

Institut Fédératif d’Etudes et de Recherches Interdisciplinaires Santé Société

Actu' BECO

Le GIS " Bébé, petite enfance en Contextes "

logo-beco

- COVJEUNENFANT : Répondez à l'enquête sur les familles de jeunes enfants (0-6 ans) pendant le confinement

- ESPAIR : Étude Santé des enfants, contexte social, Pratiques parentales, qualité de l'Air extérieuR

Offre de stage (sept. - déc. 2020) : cliquez ici

- SO'IN : SOutien à L'INclusion des jeunes enfants en situation de handicap

Parution

vivre-la-mortVivre la mort - Dirigé par Anastasia Meidani, Jean-Yves Bousigue (dir.) - 3e ouvrage de la collection Santé Société des PUM : Sommaire

newsletter4- Les évenements et manifestations scientifiques
- L'actualité des programmes de recherche
- Les dernières publications des équipes participantes à la fédération autour des thématiques Santé Société

 

> Mai 2020, Mars 2020, Janv. 2020, Nov. 2019, Sept. 2019, Juil. 2019, Mai 2019, Mars 2019, Janv. 2019, Nov. 2018, Sept. 2018, Juill. 2018, Mai 2018, Mars 2018, Janv. 2018.

En 2018, l'Institut Fédératif d'Etudes et de Recherches Interdisciplinaires Santé Société (IFERISS) renforce une collaboration internationale avec l'Institut Santé Société de l'Université de Québec à Montréal grâce au programme PERSISTES (financement Samuel de Champlain 2019-2020) :

Communication courte PERSISTES v.6

Le programme de coopération proposé vise le développement d'un Pôle d'excellence en recherche sur les inégalités sociales, sexuées/genrées, territoriales et environnementales de santé dans la francophonie (PERSISTES). Il prend racine dans dans les relations entre deux instituts interdisciplinaires en santé et société : l’Institut Santé société (ISS) à Montréal et l'Institut Fédératif d'Études et de Recherches Interdisciplinaires Santé Société (IFERISS) à Toulouse.

Comprendre la persistance des inégalités sociales de santé et développer des manières de les réduire font partie des préoccupations centrales des deux instituts, français (IFERISS) et québécois (ISS) porteurs du projet. C’est dans cette démarche qu’il s’arrime à la priorité de l’innovation sociale, comprise comme un processus social visant un changement durable en réponse à un besoin social. La persistance des inégalités atteste que nos anciennes manières de faire n’ont pas réussi autant que souhaité à les réduire et appelle le développement de solutions nouvelles. La perspective interdisciplinaire, partenariale et participative du présent projet, reflet de la recherche qui se réalise dans nos instituts, permet la rencontre de multiples voix vers l'avancement des connaissances et d'actions nouvelles orientée vers un monde plus sain et plus équitable. S’appuyant sur une perspective d’intégration de la recherche, de la formation et de l’intervention, cette collaboration scientifique se construira en s’appuyant sur diverses activités visant l’atteinte de nos objectifs, l’enrichissement et la diffusion de connaissances et de pratiques.

Parmi les champs d’expertises de nos instituts, quatre axes sont retenus pour leur pertinence en regard des inégalités en santé : enfance, développement urbain, systèmes de santé, sexe et genre, ce dernier étant transversal aux trois autres. En effet, l’enfance est une période essentielle du parcours de vie pendant laquelle se construisent les inégalités de santé. Par ailleurs, les changements apportés aux systèmes de santé qui transforment sans les résoudre les inégalités d’accessibilité aux soins sont aujourd’hui traversés par les innovations du numérique dont il faut questionner les diverses modalités sociales d’appropriation. Pour sa part, le développement urbain, associé aux questions du logement et du milieu de vie, s’arrime à la priorité environnement, développement durable et lutte contre les changements climatiques en ce que l'environnement urbain marque profondément, par l'exposition à des facteurs délétères ou favorables, le développement de la santé et des inégalités de santé. Enfin, l’axe transversal sexe et genre rejoint directement la priorité égalité femme-homme. Cette catégorisation sociale, source d’inégalités, se distingue d’autres catégorisations par son ubiquité, sa quotidienneté et son lien avec la reproduction humaine. Au bout du compte, tous ces espaces sont traversés par des innovations sociales qui doivent être particulièrement pensées et accompagnées au regard des inégalités sociales, territoriales et environnementales de santé.

Il nous apparait que le potentiel d’apprentissage croisé pour les milieux de la recherche et de la pratique entre la France et le Québec, n’est pas toujours maximisé. C’est la motivation majeure qui préside au développement d’un pôle d’excellence combinant les réseaux de l’ISS et de l’IFERISS.

 

logo ut1ut2UT3PRES sign  logo universite tlse  CNRSfilaire-grandinserm  Logo HôpToul Quad  creaiors